merveilleux scientifique

French literary genre, mixing science and supernatural

Le merveilleux scientifique (également orthographié avec un trait d'union : merveilleux-scientifique) est un genre littéraire qui se développe en France de la fin XIXe siècle au milieu du XXe siècle. Apparenté aujourd'hui à la science-fiction, cette littérature d'imagination scientifique s'articule autour de thèmes phares, tels que les savants fous et leurs inventions extraordinaires, les mondes perdus, l'exploration du système solaire, les catastrophes ou encore l'avènement de surhommes. Apparu à la suite des romans scientifiques de Jules Verne, ce courant littéraire se constitue dans la seconde moitié du XIXe siècle en s'éloignant du modèle vernien autour d'une nouvelle génération d'auteurs comme Albert Robida, Camille Flammarion, J.-H. Rosny aîné et Maurice Renard. Celui-ci, revendiquant au contraire comme modèle les œuvres des romanciers Edgar Poe et H. G. Wells plus imaginatifs, publie un manifeste en 1909 dans lequel il s'approprie en 1909 un néologisme créé au XIXe siècle, le « merveilleux scientifique », en rajoutant un trait d'union afin de mettre l'accent sur l'articulation entre la modernisation du conte de fée et la rationalisation du surnaturel. Ainsi défini, le roman merveilleux-scientifique, prenant place dans un cadre rationnel, repose sur l'altération d'une loi scientifique autour de laquelle l'intrigue est construite, afin de donner matière à réflexion au lecteur en lui présentant les menaces et les ravissements de la science. Principalement employé par les romanciers populaires, ce genre s'alimente des sciences et pseudo-sciences qui trouvent un écho dans l'opinion publique, à l'instar des découvertes radiographiques, électriques ou encore biologiques. Cependant, malgré l'assise théorique que Maurice Renard lui donne en 1909, la littérature merveilleuse-scientifique échoue à se structurer en mouvement littéraire et ne constitue, au final, qu'un ensemble littéraire hétérogène et éparpillé. Malgré l'arrivée d'une nouvelle génération d'auteurs comme José Moselli, René Thévenin, Théo Varlet, Jacques Spitz ou André Maurois, cette littérature ne parvient pas à se renouveler, et périclite progressivement à partir des années 1930, alors qu'au même moment aux États-Unis, la littérature d'imagination scientifique connaît un grand succès sous le nom de « science fiction » avec un élargissement de ses thèmes. Présentée comme un genre nouveau, la science-fiction arrive en France dans les années 1950 et, séduisant auteurs et lecteurs français, elle parachève ainsi de faire faire disparaître le courant merveilleux-scientifique et ses générations d'écrivains. Subsistant de manière marginale et non assumée durant la seconde moitié du XXe siècle, le merveilleux scientifique fait l'objet d'une nouvelle attention du public depuis la fin des années 1990 avec le travail critique de quelques chercheurs et la réappropriation par des auteurs qui réactualisent ce genre littéraire oublié, notamment sur le support de la bande dessinée.
Read more or edit on Wikipedia

genre: merveilleux scientifique

23
you are offline