Farragut

character created by Jules Verne

Le commandant Farragut est un personnage créé par Jules Verne pour Vingt Mille Lieues sous les mers. Personnage secondaire, il n'apparaît qu'au début du roman. Commandant de l' Abraham Lincoln, il est chargé par les autorités américaines de poursuivre le monstre qui écume les mers. C'est un bon marin qui ne fait qu'un avec son navire. « Il en était l'âme ». Pour lui, il ne fait aucune doute que cette créature soit un animal et il a juré d'en débarrasser les océans. Il met toutes les chances de son côté et il a lui-même recruté Ned Land dont il connaît la réputation. D'ailleurs, il a soigneusement équipé son navire pour une chasse au cétacé et l' Abraham Lincoln ne manque d'aucun moyen de destruction. Mais, lorsque son navire se retrouve en face du Nautilus, malgré toute sa bonne volonté, il comprend que ces moyens sont dérisoires. Le sous-marin touche la frégate. Dans le choc, trois hommes tombent à la mer. L'hélice et le gouvernail sont brisés et le navire ne gouverne plus. Pierre Aronnax, tout en nageant, le voit s'éloigner et comprend qu'on ne peut venir à son secours. Il est possible que le choix du nom vienne d'un authentique amiral nordiste américain, David Farragut qui s'illustra par sa hardiesse au cours de la Guerre de Sécession, notamment lors de la Bataile de Mobile (Alabama) ou il fit posser ses navires à toute vapeur à travers une passe où les Confédérés avait disposé des engins explosifs (appelés torpedoes - torpilles - à cette époque bien qu'il s'agisse d'engins fixes que l'on apellerait mines marines de nos jours). Il eut cette parole historique : "Damn the torpedoes, full speed ahead !" (Au diable les torpilles, en avant toute !) . Le Comandant Farragut de Jules Verne se montre tout aussi audacieux et agressif que l'authentique amiral : Comme la vitesse de pointe de sa frégate est inférieure à celle du "monstre marin" , il ordonne sans sourciller de "charger les soupapes" (bloquer les soupapes de sécurité des chaudières) au risque d'une explosion catastrophique, ce que Jules Verne commente en disant qu'il s'agissait d'un "ordre américain" , coroborant ainsi l'avis des marins de l'époque sur la tendance des oficiers américains à pousser leurs navires à la limite, tant en guerre qu'au commerce, à la voile (les clippers) comme à la vapeur.
Read more or edit on Wikipedia

characters: Farragut

1
you are offline